L'habitat collaboratif: une réponse concrète à la pandémie de COVID-19

Actualités

Une étude menée par urbaMonde montre que les coopératives d'habitation résistent mieux aux impacts de la pandémie que les autres formes de logement.

A la demande de notre partenaire We Effect, nous avons réalisé entre août et décembre une étude mondiale sur l’influence du type de logement sur les réponses citoyennes aux effets sanitaires, sociaux et économiques de la pandémie de COVID-19.

Cette étude met en évidence que les personnes qui vivent dans des habitats collaboratifs, en particulier des coopératives d’habitants, des fiducies foncières communautaires (CLT - Community Land Trust), des habitats participatifs, écolieux et autres communautés intentionnelles ont pu développer des activités solidaires avec leur voisinage direct, et souvent aussi avec des groupes vulnérables de leur quartier. Les types d’habitats en propriété collective du foncier démontrent également une importante résistance aux expulsions et saisies immobilières qui dans de nombreux pays n’ont malheureusement pas cessé en 2020 durant la pandémie.

Consulter la page du projet



Martha Lara Herrera, 67, membre du groupe Las Cascadas en Honduras. Photo: Martín Cálix

Notre association appuie depuis 2005 des projets d’habitat collaboratif, et créé des liens de solidarité entre habitant·e·s à travers le monde.
Agissez avec nous : devenez membre d'urbaMonde