Back to Top

Forum Social Mondial 2015 - TUNIS

FSM 2015 - TUNIS
Jeudi, 26 Mars, 2015 -
08:30 to 11:00

UrbaMonde a participé à la 13ème édition du FSM à Tunis du 24 au 28 Mars et a organisé un atelier spécial qui nous a permis de sensibiliser les acteurs sociaux venus du monde entier sur les enjeux de la PSH et de favoriser la convergence avec des organisations travaillant sur des thèmes similaires.

 

Atelier ‘’plateformes Droit à la ville et Production Sociale de l’Habitat’’, 26 Mars, 8h30-11h, Salle de lecture, université de Tunis

Organisation: Habitat International Coalition, urbaMonde, Association Planning

Cet atelier a présenté deux plateformes connexes qui ont pout but de renforcer un réseau d’acteurs pour l'inclusion du droit à la ville dans l’agenda urbain et de l’habitat. L’événement a évoqué le contenu et les stratégies mises en œuvres pour matérialiser le droit à la ville afin de confronter les importants défis politiques, économiques, sociaux, culturels et environnementaux qui existent dans nos villes. L’atelier a ensuite concentré la discussion sur la production sociale de l'habitat (PSH), reconnue comme les processus par lesquels les établissements humains sont construits et gérés par des groupes d’habitants. Ceci a été présenté comme expression du droit à la ville, étant donné que les habitants fournissent des solutions innovantes et durables à la crise de logement, à l’insécurité foncière et les inégalités sociales qui en résultent. Tous les participants ont été invités à joindre ces deux plateformes.

L'atelier, modéré par Soha Ben Slama (AIH), a commencé avec une présentation de Nelson Saule (Institut Polis, Brésil) expliquant le concept de droit à la ville et la relation de la plateforme au forum social mondial. Il a ensuite expliqué les résultats de la rencontre internationale sur le droit à la ville (Sao Paulo, novembre 2014) et le besoin d'une plateforme globale. Par la suite, Iman Salama (urbaMonde, Suisse) a pris la parole pour expliquer le concept de production sociale de l’habitat (PSH), l'initiative d’une plateforme PSH, l'importance de lier les réseaux d’acteurs de la société civile travaillant sur cette thématique et les potentielles implications avec la plateforme du droit à la ville. La prise de parole a été ouverte aux personnes suivantes : Rita Freire (Habita), Cesare Ottolini (AIH), Zama Mgawtty (DAG), Abdelfath Ezzine (Forum National de la Ville), Annie Pourre (No-Vox International), Paul Makedonsky (AIH), Sana Seni (CAB/No-Vox) et Hung-Ying Chen et Shaina Wang (Taïwan Alliance Anti-expulsions forcées). La discussion tournait autour des luttes urbaines locales et les manières de coordonner les efforts et de créer des réseaux solidaires. Les participants ont également donné des suggestions et des propositions pour optimiser la performance des deux plateformes. 

Propositions :

  • Développer et mettre en oeuvre une campagne internationale sur le droit à la ville afin d’intégrer une approche de droits humains par les principes du droit à la ville à l’agenda urbain et de l’habitat.
  • Faciliter la participation des différents acteurs dans l'élaboration des politiques d'habitat aux niveaux nationaux, régionaux et internationaux et renforcer la capacité d’action des organisations de la société civile.
  • Renforcer les débats locaux, nationaux, régionaux et internationaux sur le contenu, la reconnaissance juridique, l'applicabilité et la mise en oeuvre du droit à la ville en créant des opportunités de mise en réseau et d'échange d’expériences et en documentant des initiatives pour explorer et analyser les aspects critiques du droit à la ville.
  • Améliorer la documentation et la visualisation des projets d’habitats réalisés par des groupes d’habitants par un site web, catalysant les liens entre acteurs et permettant une documentation détaillée des processus de gestion de projets par divers moyens et différentes formes de medias.
  • Améliorer la reconnaissance de la production sociale de l'habitat et les partenariats avec les autorités locales par une participation active aux réunions internationales (Habitat III, ICLEI, CGLU, WUF, etc.), une exposition itinérante et une campagne inter-régionale.
  • Développer des mécanismes d'aides financières et techniques aux projets d’habitants et renforcer les liens avec des acteurs de soutien tels que des volontaires, des professionnels, des administrations locales et des organismes internationaux.

Agenda commun :

  • Campagne sur le droit à la ville et la production sociale de l’habitat à la Conférence d’Habitat III (Quito, octobre 2016).
  • Développer une campagne globale, pour créer un réseau des acteurs et des professionnels travaillant sur la thématique de la production sociale de l'habitat.
  • Augmenter les échanges entre les groupes d’habitants par un programme régional et international d'échange et un prix de la production sociale de l'habitat.