Fonds pour l'Habitat Solidaire

Votre argent travaille pour la solidarité !

Le Fonds pour l'Habitat Solidaire (FHaS) est un mécanisme financier de solidarité permettant de financer la construction d’habitats collaboratifs dans les pays où les populations vulnérables manquent d’accès à des financements abordables.

Le FHaS passe par les organisations faîtières des groupes d'habitants pour octroyer les crédits, renforçant ainsi les mécanismes locaux de financement et de mobilisation sociale. Il favorise aussi le partenariat avec les acteurs publics locaux et la coopération internationale.

Comment participer ?

Avec un don Le don construit le mécanisme de solidarité à long terme et est libre de conditions.

Avec un dépôt Le dépôt solidaire vous permet d’investir durablement votre épargne pour une durée minimale de 2 ans renouvelable et pour un montant minimum de 500.-.

Etape 1 Remplissez le formulaire accesible en ligne

Etape 2 Versez votre don et/ou dépôt sur le compte bancaire du Fonds en utilisant le bulletin de versement lié ou les coordonnées bancaires que vous recevrez par mail.

Etape 3 Recevez le contrat de dépôt et/ou le certificat de donation par mail ou courrier.

Etape 3 Les montants collectés sont transférés régulièrement sur les fonds rotatifs au Sénégal et au Nicaragua. En tant que déposant et/ou donateur recevez des nouvelles sur les projets partenaires.

Question fréquentes

  1. Comment sont utilisées vos contributions au FHaS ?

Les fonds du FHaS sont prêtés à des Fonds rotatifs locaux gérés par nos partenaires au Sénégal et au Nicaragua avec qui nous collaborons depuis plus de 10 ans et qui développent des projets d’habitat collaboratif avec les groupes d’habitant.e.s.

  1. Quel est le taux d’intérêt pour les bénéficiaires finaux ?

Les fonds du FHaS sont prêtés aux Fonds rotatifs locaux à prix coûtant - coût de transfert et garantie de change. Les fonds rotatifs locaux prêtent aux groupes d’habitants à un taux annuel variant de 4 à 5% qui est 4 fois plus faible que les taux proposés par les organismes de microfinance traditionnels locaux.

  1. Comment limitons-nous les risques ?
  • Les Fonds rotatifs locaux sont directement dotés par des bailleurs – notamment la Fédération genevoise de coopération. Ces dotations constituent des réserves pour couvrir le risque de défaut de remboursement des partenaires Sud.
  • Le risque lié à la variation du taux de change est couvert par un mécanisme interne synchronisé avec l’envoi régulier de fonds liés aux projets de coopération internationale.
  • Les Fonds rotatifs locaux sont audités régulièrement par des organismes agréés en partenariat avec la Société Coopérative Philea International.
  • Le risque final est porté par le FHaS et in-fine par les déposants.
  1. D'autres questions ?

    N'hésitez pas à nous contacter.

En détails

Vers un habitat solidaire !

Nous rêvons d’un mouvement de l’habitat collaboratif solidaire dans lequel les groupes d’habitant-e-s de différentes régions échangent leurs expériences, se font confiance, s’entraident… et à travers cette solidarité renforcent leur capacité à construire une autre ville, plus durable.

S’engager pour l’habitat collaboratif à l’international, c’est donner du sens à votre projet d’habitat coopératif en soutenant des groupes qui partagent les mêmes convictions.

Contribuer au Fonds pour l'Habitat Solidaire (FHAS) c’est offrir votre confiance dans la capacité d’un autre groupe à améliorer durablement son cadre de vie et à construire une ville plus inclusive.

Un mécanisme de solidarité internationale

Le FHAS est un mécanisme de solidarité entre groupes d’habitant-e-s au travers de dépôts permettant de financer la construction d’habitats collaboratifs, en réponse à l’absence de crédit pour ce type de projet. Il vient en complément de projets de coopération internationale et s’inscrit dans la logique de partenariats avec les acteurs publics locaux.

Grâce à votre engagement, urbaMonde peut soutenir les fonds des organisations faîtières de groupes d’habitants pour octroyer ces crédits à l’habitat collaboratif. Cette approche permet de consolider la durabilité des impacts en renforçant les mécanismes locaux.

Avec 1’000 CHF, une maison est reconstruite dans la banlieue de Dakar au Sénégal – urbamonde.org/urbaDTK

Avec 8’000 CHF, une maison est construite dans le département de Matagalpa au Nicaragua – urbamonde.org/matagalpa

Exemple 1 : Soutenez les groupes d’epargne pour l’habitat en Afrique !

Le modèle des groupes d’épargnes de femmes pour l’habitat s’est développé dans les quartiers précaires à partir de l’Afrique du Sud dès les années 1980. C’est aujourd’hui près de 1 million d’habitant-e-s dans 32 pays qui se sont organisés en fédérations de groupes d’épargne affiliées à Slum Dwellers International et tentent de sortir de la précarité des bidonvilles en affirmant leur capacité à améliorer leur cadre de vie. Le principal obstacle pour le développement de ce modèle est l’accès au financement.

Le FHAS est dans un premier temps destiné à soutenir la Fédération Sénégalaise des Habitants (avec laquelle urbaMonde travaille depuis 2010) afin d’octroyer des crédits à la reconstruction. UrbaMonde est à l’étude pour étendre par la suite le FHAS à d’autres pays d’Afrique.

L’impact pour Aissatou

La maison d’Aissatou et de ses 5 enfants était sinistrée par les inondations de la banlieue de Dakar au Sénégal depuis 2012, les murs menaçaient de s’effondrer… Grâce à l’épargne collective constituée et à la solidarité entre habitant-e-s du quartier, son groupe a pu emprunter pour reconstruire un habitat salubre. C’est toute la famille d’Aissatou qui en bénéficie. Depuis, elle dissémine le modèle du groupe d’épargne pour l’habitat à travers la Fédération Sénégalaise des Habitants.

Avec 1'000 CHF vous reconstruisez une maison au Sénégal

Découvrez ce projet sur co-habitat.io

Exemple 2 : Soutenez les coopératives d’habitation en Amérique latine !

Le modèle des coopératives d’habitation par aide mutuelle s’est répandu en Amérique latine à partir de l’Uruguay dès les années 1970. Les coopérateurs épargnent et construisent ensemble leur logement. Le principal obstacle est l’accès au crédit. En effet, les taux hypothécaires locaux sont supérieurs à 15% et les banques peu enclines à prêter aux coopératives. Les projets se basent donc sur l’épargne collective et les aides publiques.

Il est prévu que le FHAS serve, d’ici début 2019, à soutenir la Cencovicod (Coopératives d'Habitation par Aide Mutuelle), avec laquelle urbaMonde travaille actuellement, afin d’octroyer des crédits pour l’habitat collaboratif.

L’impact pour Faniz

Faniz et ses 3 enfants habitaient un logement précaire à Léon au Nicaragua qui leur coutait plus du tiers du revenu mensuel. Depuis 2005, Faniz et ses futures voisines ont constitué la coopérative d’habitation Juntando Manos, négocié un terrain et construit collectivement leurs maisons. Aujourd’hui, Faniz dispose d’un logement adéquat deux fois moins cher. Pour aider d’autres femmes dans la même situation, Faniz s’est engagée à disséminer le modèle coopératif dans tout le Nicaragua à travers la fédération nationale des coopératives.

Avec 8'000 CHF vous construisez une maison au Nicaragua.

Découvrez ce projet sur co-habitat.io

Qui sommes-nous ?

UrbaMonde s’engage pour des villes durables produites par les habitant-e-s. L’association fondée à Genève en 2005 vise à appuyer l’émergence de projets participatifs locaux et à construire des liens de solidarité entre groupes d’habitants à travers le monde.

La Société Coopérative Philea International d’utilité publique et sans but lucratif, apporte son expérience de près de 25 ans en matière de finance solidaire et durable auprès des acteurs.trices de l’économie sociale et solidaire. Elle intervient en tant que partenaire technique du projet. Site Internet : philea.coop – Facebook : @phileainternational

En partenariat avec

Documents